La violence n’est jamais éducative. Il est temps d'interdire les violences dites « éducatives ordinaires »

Des organisations belges de défense des enfants et des droits humains, dont l'Institut Fédéral des Droits Humains (IFDH), demandent l'interdiction explicite des violences dites « éducatives ordinaires ». Une gifle, une insulte ou une humiliation n'est jamais éducative et peut avoir de graves conséquences sur la vie des enfants. 

Une interdiction légale 

Deux propositions de loi récentes pourraient faire en sorte que le code civil soit modifié pour interdire explicitement toute forme de violence et de traitement humiliant. Avec cette interdiction, la Belgique rejoindrait la quasi-totalité des pays d'Union européenne et renforcerait le respect de ses obligations sous la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant et la Charte sociale européenne. 

Demain est la journée mondiale de lutte contre les violences dites « éducatives ordinaires » (#EndCorporalPunishment). C'est pour celle-ci qu'a été réalisée la vidéo ci-dessus, qui nous rappelle les enjeux et nous invite à agir rapidement dans le sens du meilleur intérêt des enfants.

vers le haut